Source: 4e édition Brochure Suisse pour les donneurs vivants: Aspects importants concernant le don vivant de rein (2015).

5. Résultats à court et moyen terme des receveurs

Plus de 95% des greffes de reins en provenance de donneurs vivants sont fonctionnellement réussies. Le fait de devoir explanter certains greffons ne doit pas occulter les avantages du don vivant de rein.

 

Meilleurs résultats à court terme liés à:

1) un receveur en meilleur état général au moment de la transplantation En attendant un rein en provenance d’un donneur décédé, la santé du patient peut décliner. Ceci peut affecter les chances de réussite de la transplantation et dans un petit nombre de cas, empêcher l’acte chirurgical. La transplantation rénale en provenance d’un donneur vivant prévient ces problèmes car l’opération peut être planifiée et effectuée dans des conditions optimales, sans temps d’attente, et même avant le stade de l’insuffisance rénale terminale. Le don vivant de rein peut ainsi se faire de manière préemptive, soit avant de débuter la dialyse.

2) une meilleure qualité du rein transplanté
Il y a deux raisons principales à cela: le rein est prélevé sur un donneur sain soigneusement sélectionné et le temps entre le prélèvement et l’implantation dans le receveur est nettement plus court que lors de transplantations en provenance d’un donneur décédé. Ainsi, le rein greffé fonctionne immédiatement alors que ceci peut prendre quelques jours à semaines s’il s’agit d’un rein de donneur décédé.

3) une récupération plus rapide du receveur
Dans la plupart des cas, les organes provenant de donneurs vivants fonctionnent immédiatement après la transplantation, les receveurs récupèrent plus vite et leur temps d’hospitalisation est raccourci. Toutefois, pendant les premiers mois après la transplantation, les receveurs d’un don vivant de rein présentent les mêmes risques infectieux et immunologiques (rejet aigu) que lors de transplantation en provenance de donneurs décédés.

 

Meilleurs résultats à long terme liés à:

1) une plus longue survie du greffon
La survie des greffons provenant de donneurs décédés ou vivants sont excellents au cours des 2 premières années. A long terme, la survie des greffons rénaux provenant de donneurs vivants est plus longue que celle en provenance de donneurs décédés.

2) une plus longue espérance de vie
L’espérance de vie d’un patient transplanté est le double de celle d’un patient resté en dialyse. Ceci est principalement lié à une diminution des facteurs de risque cardiovasculaires associés à l’insuffisance rénale. La transplantation rénale en provenance d’un donneur vivant effectuée avant le stade d’insuffisance rénale terminale et de manière préemptive aura un impact positif sur la santé générale du receveur et sur son espérance de vie.