Source: 4e édition Brochure Suisse pour les donneurs vivants: Aspects importants concernant le don vivant de rein (2015).

Brochure suisse pour les donneurs vivants
Aspects importants concernant le don vivant de rein

1. Introduction

La première transplantation de rein a eu lieu en 1954 grâce à un donneur vivant. Il s’agissait là d’une procédure visant à sauver la vie du patient, puisque l’accès à la dialyse n’était pas facilement disponible, et que les patients mouraient régulièrement d’insuffisance rénale. Toutefois, le don vivant de rein n’a véritablement été développé à grande échelle que depuis les années 1990. Les raisons en sont les meilleurs résultats obtenus lorsque la transplantation rénale se fait en provenance d’un donneur vivant, la possibilité de planifier la transplantation, la possibilité d’effectuer une transplantation préemptive (c.-à-d. sans dialyse au préalable) et le manque de reins en provenance de donneurs décédés. La pénurie d’organes en provenance de donneurs décédés se traduit par un temps d’attente prolongée pour les patients souffrant d’insuffisance rénale. Ainsi, la transplantation rénale en provenance de donneurs vivants est devenue une thérapie bien établie menant, dès les années 2000, à un nombre de transplantations rénales en provenance de donneurs vivants égalant celui en provenance de donneurs décédés.

 

En Suisse, le développement du programme de transplantation rénale en provenance de donneurs vivants a conduit le professeur Gilbert Thiel (1934-2012) à créer le Registre suisse des donneurs vivants ou SOL-DHR en 1993 (plus de précisions au chapitre 8). Les données recueillies dans ce registre constituent une source unique d’information pour les futurs donneurs vivants. C’est cette base de données qui a aidé à mettre à jour la 4e édition de cette brochure d’information, elle contient une vue d’ensemble des différents aspects du don vivant de rein, incluant les critères d’acceptation, les critères d’exclusion, la chirurgie, le rétablissement du donneur, la prise en charge assécurologique, de même que les complications.

 

Bien que les complications après don de rein soient rares, les changements de l’état de santé peuvent suivre un processus dynamique et pas tous les problèmes rencontrés peuvent être mentionnés ici. En outre, tout ne peut être prévisible et de très rares complications pourraient ne pas être mentionnées dans cette brochure.

 

Néanmoins, la présente brochure est une mise à jour approfondie sur les pratiques actuelles et sur l’état des connaissances en matière de don de rein. Elle représente une source d’informations pour les personnes qui envisageraient un don vivant de rein mais ne peuvent remplacer celles fournies par le centre de transplantation ou par l’expérience de personnes ayant déjà fait don d’un de leurs reins.